Biz du 25 octobre 2012 par Rhyscard 2 commentaire(s) Divers

Tim Schafer évoque les licenciements post-dév'

De la philosophie du business...

On sait déjà à quel point les studios de développement de jeux vidéo licencient massivement après la finalisation d'un soft (crise oblige). Le vénérable Tim Schafer, (Day of the Tentacle, Psychonauts, Brütal Legend) s'est exprimé sur le sujet auprès de Wired, critiquant ouvertement la méthode :

"L'un des aspects les plus frustrants de l'industrie du jeu vidéo est de voir des équipes de développement se rassembler pour créer un jeu, parfois en luttant et en faisant des erreurs, mais en ayant énormément appris au bout du compte. C'est à ce moment-là que les équipes sont dissoutes. En lieu et place d'appliquer les leçons apprises dans le but de développer un second jeu plus efficacement, elles perdent toutes ces connaissances. [...] Licencier après développement induit par ailleurs un message destructeur aux employés : c'est leur dire que l'on n'est pas loyal vis-à-vis d'eux. Ainsi, l'employé n'aurait pas à être loyal vis-à-vis de sa société."

d

Cela semble tomber sous le sens, et pourtant les studios Lionhead (et bien d'autres) licencient massivement en ce moment.



2 commentaire(s)

Consulter le profil de streptos Lire le Blog de streptos

Donc l'employé peut produire de la merde puisqu'il sera viré dans la foulé de toute façon.

Bon, ça fait un peu tache sur le CV pour être embauché ailleurs, mais on se venge bien comme on peut.


Consulter le profil de Jibece Lire le Blog de Jibece

Pas que je sois fan des licenciements post-prod, mais si 80% des employés ne servent "à rien" pendant 80% du temps de création d'un jeu, faut avoir plus d'un projet sous le pied pour les occuper..



Pour ajouter un commentaire, inscrivez-vous en un clic !

En savoir plus

Jeu(x)
XboxPsychonauts
PS3Brütal Legend
Société(s)
DoubleFine Productions

B4G est le premier site francophone à proposer un système d'avatars et d'humeurs en temps réel !