Actu

PC

[GC] Preview : Wargame : AirLand Battle

Eugen Systems envoie du lourd. Du très lourd.

Preview du 24 août 2012 par Artheval_Pe - 0 commentaires 0 commentaires

Annoncé tout juste cinq jours avant la Gamescom, le jeu de stratégie Wargame : AirLand Battle était déjà présenté par Eugen Systems sur le salon, chez leur éditeur Focus Home Interactive. C'est pourquoi nous n'avons pas manqué d'aller en voir la présentation animée par les frères Le Dressay, fondateurs du studio.

Comme son prédécesseur, Wargame : AirLand Battle se déroule dans les années 1980, en pleine guerre froide, à l'époque où les missiles nucléaires tactiques Pluton puis Hadès se tenaient près à frapper une éventuelle formation de chars soviétiques avançant à travers la trouée de Fulda.

Conscients que la campagne solo de son prédécesseur n'était pas son point fort, les développeurs se sont attachés à mettre l'expérience solo au niveau du multijoueur dans cette suite. Leur idée est de faire vivre au joueur une vraie expérience de stratégie, aussi intense que contre un être humain. Pour cela, ils ont développé une campagne dynamique se déroulant en Scandinavie et dont les évènements sont déterminés par une simulation de la guerre au niveau stratégique, à l'échelle de toute l'Europe. Abordée plus en détail dans notre interview, cette campagne sera influencée par certains évènements historiques aléatoires. Ainsi, chaque joueur aura une expérience différente, déterminera et réagira à des évènements distincts de ceux des autres possesseurs du jeu. Pour couronner le tout, cette campagne dynamique sera aussi jouable en coopération à deux contre l'ordinateur aussi bien que l'un contre l'autre. Et bien sûr, on pourra aussi bien jouer en contrôlant les forces du Pacte de Varsovie que celles de l'OTAN, au choix. Les développeurs nous promettent environ 30H de jeu en solo sur cette campagne, ce qui est extrêmement appréciable, en particulier vu le potentiel de re-jouabilité. Et pour ceux qui se poseraient la question, la partie stratégique sera gérée depuis une salle de guerre dans le plus pur style des années 1980, pleine d'écrans et qui affichera le théâtre des opérations sur lequel on pourra zoomer. Là encore, l'objectif est de proposer une ambiance travaillée qui rend Wargame : AirLand Battle immersif.

Le contenu du jeu s'enrichit aussi considérablement. De huit nations jouables, on passe à douze, le Canada, le Danemark, la Norvège et la Suède faisant leur entrée. 750 unités seront disponibles contre 350 auparavant et les avions seront cette fois de la partie avec 150 appareils jouables. Comme dans le premier opus, les caractéristiques réelles des engins seront fidèlement retranscrites, que ce soit l'armement et autres blindages divers, jusqu'au modèle physique de vol des avions et des hélicoptères. Les Alpha Jet pourront ainsi prendre des virages très serrés tandis que d'autres engins seront bien moins maniables.

De plus, même si on n'a encore aucun détail à ce sujet, on a appris que l'interface sera également refondue, dans l'optique d'être plus ergonomique mais aussi d'offrir une expérience plus immersive. De nouvelles possibilités de contrôle des unités seront également disponibles : on pourra par exemple sélectionner son groupe de chars, le placer et l'orienter manuellement, comme dans un Total War, par exemple pour profiter au mieux des blindages renforcés à l'avant des véhicules. Notez que le placement est intelligent, le moteur de jeu proposant si possible de mettre les véhicules à des endroits où ils se trouvent un minimum à couvert.

Le combat urbain a également été revu, les villes ou villages étant divisés en quartiers pouvant être occupés par l'infanterie. Ainsi, on s'attend à voir dans Wargame : AirLand Battle des affrontements en ville relativement fins où des compagnies d'infanterie seront utilisées pour attaquer puis sécuriser des zones habitées. Enfin, les contrôles seront encore plus précis : on a par exemple vu la possibilité de faire voler un hélicoptère sur place à très basse altitude puis de lui ordonner de se poser en attendant le passage d'un camion de ravitaillement.

Coté multijoueur, les parties pourront dorénavant accueillir jusqu'à 20 joueurs au maximum. De plus, un système de diffusion sera également mis en place. Par défaut, tout joueur diffusera toutes ses parties en direct, ce qui permettra à tout un chacun de regarder les autres jouer, afin d'apprendre des tactiques, de s'améliorer. Mais bien sûr, il sera aussi possible de ne pas diffuser son jeu, ou encore de retarder la diffusion d'une journée ou d'une demi-heure pour éviter que l'adversaire puisse tricher grâce à la complicité de spectateurs du match. Les développeurs ont l'ambition de rendre les parties multijoueur intéressantes à suivre, le joueur pouvant contrôler sa caméra à loisir pour voir les combats de près et s'immerger dans la bataille.

Enfin, le moteur graphique IRISZOOM a été considérablement amélioré, tout d'abord sur le plan de l'optimisation. Wargame : European Escalation était un très joli jeu, et Eugen Systems souhaite faire de Wargame : AirLand Battle un titre encore plus beau, mais aussi beaucoup mieux optimisé et donc pas plus exigeant (voire moins) pour le matériel des joueurs. De plus, les progrès d'optimisation réalisés durant le développement de Wargame : AirLand Battle seront réinjectés dans le premier opus pour contribuer à le rendre encore plus fluide. L'impact sur le gameplay ne sera pas non plus négligeable : Wargame : AirLand Battle inclura enfin du relief qui rend les cartes encore plus impressionnantes, et devra être pris en compte dans la manière de gérer les engins volants. La gestion des incendies fait également son apparition et obligera à être prudent en utilisant le feu tout en permettant de s'en servir pour mettre en difficulté son ennemi, par exemple. En plus de tout cela, de nombreuses modifications mineures sont à l'ordre du jour, comme par exemple les arbres qui sont déracinés lorsque des chars passent dans une forêt, ou encore la signalisation au sol qui rend l'apparence des routes plus réaliste. Dans l'ensemble, le résultat est saisissant : Wargame : AirLand Battle est de loin le jeu de stratégie en temps réel au rendu le plus réaliste. Survoler la carte donne vraiment l'impression de se balader au dessus en hélicoptère, et l'approche artistique intelligente donne à l'ensemble un rendu très naturel, très réel, qui contraste avec les couleurs saturées et l'abus de shaders de nombreux jeux, notamment américains. Il est épatant de voir qu'un studio français de taille moyenne est arrivé à donner une leçon technique dans ce genre à la plupart des autres développeurs de jeux de stratégie. Pour vous en convaincre, voici le premier trailer du jeu qui ne lui rend même pas réellement justice :

Wargame : AirLand Battle est prévu pour sortir courant 2013 sur PC. Eugen Systems vise une sortie en mars mais n'exclut pas de retarder le lancement si nécessaire pour garantir la qualité du titre.



0 commentaire(s)


Pour ajouter un commentaire, inscrivez-vous en un clic !

En savoir plus

Jeu(x)
PCWargame : AirLand Battle
Société(s)
Eugen Systems
Focus Home Interactive

La création de Dante le héros emblèmatique de la saga Devil May Cry fut grandement inspiré par Cobra le célèbre chasseur de prime.